Les rencontres Happy Folk : la slow life de Frédéric Prigent, décorateur végétal et créateur de mobilier

« Mettre « les mains dans la terre », réintroduire de la nature et du végétal chez soi, créer par soi-même. Toutes ces activités ressourcent, inspirent, créent du lien et nous reconnectent au vivant et à l’humain. Plus nous végétaliserons notre quotidien, qu’on ait la main verte ou pas, plus  nous serons heureux »- Frédéric Prigent, décorateur végétal et créateur de mobilier.

Frédéric Prigent est un slasheur. Dirigeant d’entreprise digitale, néo artisan, designer végétal, il fait partie de ces personnes débordantes d’idées, d’une grande curiosité et qui adapte ses activités à son mode de vie et ses aspirations. Il illustre parfaitement le fait qu’il soit possible aujourd’hui de vivre dans un monde totalement connecté et digital, tout en combinant la déconnexion, le retour à la nature, le partage et le « faire ».  
Après une brillante carrière dans le marketing digital, il a souhaité ralentir et se rapprocher de ses véritables envies. Il dirige aujourd’hui une jeune start-up dans l’univers de l’emploi et vient tout juste de lancer WabiSabi Green Studio, né de sa passion pour le végétal, le fait main et l’artisanat. Terrariums, compositions en succulentes à suspendre ou à poser, murs végétaux, les créations végétales de Frédéric, toutes uniques, sont de véritables tableaux vivants et poétiques, qui racontent une histoire, évoluent en permanence et sont porteuses de valeurs éco-responsables. Frédéric partage aussi sa passion et savoir-faire autour d’ateliers green et manifestations DIY. Il crée également du mobilier en bois et des objet déco inspirés de l’esthétique wabi sabi, parfaitement imparfaite en somme.
Bon, on ne va pas vous mentir, Frédéric n’est pas un créateur comme les autres, puisqu’il partage la vie d’une Happy Folk depuis de nombreuses années maintenant. On a pu ainsi expérimenter en avant premières ses créations. Alors, nous ne sommes certainement pas très objectives bien sûr, mais ce qui est certain, c’est qu’il a su à travers le temps développer un univers très singulier. Plus que l’objet, c’est un art de vivre que propose Frédéric, où la nature inspire, où on prend le temps de contempler, de remercier les petits bonheurs quotidiens, la beauté de la nature, la magie d’un objet sculpté longtemps et petit à petit par la main de l’homme et dont l’imperfection mais l’exception le rend unique et précieux.
Le déclencheur de cette aventure végétale et créative ? Les fêtes de Noël, où il y a 5 ans, Frédéric choisit des cadeaux Do it Yourself très green pour ses proches : compositions végétales, des kokedamas et des terrariums. Le pas était franchi. A partir dece moment là,  il ne cesse d’explorer d’autres formes de créations, et notamment le travail du bois avec la réalisation de buffets ou enfilades d’esprit scandinave, de lampes en bois à assembler (découpées au laser)…
〈〉Que signifie le Slow pour toi ?
Le Slow, c’est prendre du recul, prendre le temps de vivre les choses, de faire. Consommer moins mais mieux, faire des choix.
〈〉Comment cela se matérialise dans ton quotidien, ou dans ton activité ?
Dans mon quotidien c’est réussir à concilier deux activités en parallèle : Karma, l’agence d’Intérim nouvelle génération lancée il y a un an et WabiSabi Green Studio. Pour WabiSabi Green Studio, c’est remettre la nature au cœur de notre quotidien, penser éco-design, recyclage, réutilisation ou revalorisation des matériaux, favoriser les circuits courts, l’économie circulaire et le fait-main. C’est un autre rapport à l’objet, à l’impermanence. L’atelier DIY « tableau végétal en succulente » proposé pour le Festival Happy Folk est un bon exemple. Les caisses en bois sont issues de palettes de bois récupérées et les végétaux sont issus de boutures.
〈〉Quelles sont les personnalités ou les créateurs qui t’inspirent ?
Il y en a beaucoup, à des niveaux et dans des univers très différents. Pour l’esthétisme épuré asiatique, la technicité japonaise: l’artiste floral Azuma Makoto, le Maître bonzaï Motosuke Hamano, Showzi Tsukamoto, Maître de l’art Kintsugi,  qui consiste à réparer les céramiques avec une laque saupoudrée d’or. J’aime aussi beaucoup le céramiste coréen Lee Kang-hyo. Pour le mélange des genres, entre architecture, design et végétal : Patrick Nadeau. Pour les folies végétales : Patrick Blanc et pour ses vidéos de menuiserie hypnotiques: Boris Beaulant.
〈〉Pour nous Happy Folk c’est la communauté grandissante de personnes qui aspirent à un mode de vie, de travail et de consommation plus authentique, épanouissant, nomade, créatif, green et utile. Et pour toi, qu’est-ce que cela évoque ?
Le Slow comme mode de vie, comme approche holistique est, je pense un vœu pieux :). Comme toute philosophie de vie, il faut pouvoir trouver le juste équilibre entre les convictions et le quotidien qui nous rattrape. Le slow peut prendre des formes diverses et variées pour tout un chacun. Dans mon cas, je retiendrai me connecter à la nature, faire par soi-même, créer, voir la beauté en toutes choses, et prendre le temps de transmettre et de partager avec les autres.
 

LES COUPS DE CŒUR SLOW DE FREDERIC :
Ses lieux inspirants :
• 
Pour déconnecter et se sentir proche de la nature, l’ile de Formentera, toute proche des Baléares et un havre de paix bohème qui permet de se reconnecter.
• L’île de Sifnos et l’île d’Amorgos dans les Cyclades en Grèce, qui ont un charme indescriptible
• Kyoto au Japon pour sa spiritualité, son histoire et le terreau de magnifiques savoir-faire artisanaux
• A Paris, c’est les balades vertes dans l’est parisien, entre Ménilmontant, le parc de Belleville et la rue des cascades où le temps s’est arrêté et où l’esprit village perdure, les promenades dans la Mouzaia et les maisons cachées de la Villa du Pré au Pré Saint Gervais. Le parc Lucie Aubrac et son jardin partagé aux Lilas où j’habite vaut également le détour.
Son coup de cœur dans le festival :
Meadow Ceramics, et ses suspensions Monstera qui à leur manière apportent elles aussi du végétal dans la déco.
Une bonne adresse slow à partager :
Ici Montreuil, un fab lab pionnier, implanté à Montreuil où on peut prendre le temps de créer et de rencontrer d’autres makers.

Les créations végétales de Frédéric seront présentées en exclusivité au Slow Market du Festival  ,  dans le pop up store Happy Folk ou seront également présentées les créations en céramique de Meadows Céramics, l’un de ses coups de coeur. 
Frédéric vous proposera également un atelier Do it Yourself inédit lors du festival afin de réaliser votre tableau végétal en succulente à suspendre ou à poser le samedi 8 et dimanche 9 juillet à 11h et 12H. Inscriptions et réservation ici . Pour en découvrir plus sur son travail www.fredericprigent.green
2017-06-24T21:57:53+00:0023 juin 2017|Créateurs, Lifestyle|